Compiz et pas de barre de titre

Dans le cas où les barres de titre des applications ont disparues, désactivez le plus de choses dans Compiz, à part le déplacement et le redimensionnement des fenêtres. Ensuite changez le gestionnaire de thèmes via Compiz-fusion icon (ou via compiz directement si vous connaissez la commande) et activez le plug-in décorations des fenêtres. Ensuite rechargez compiz avec compiz-fusion icon.

Fichiers invisibles sous Vista

Vous utilisez Vista et vous téléchargez un fichier (avec mIRC par exemple) qui devrait en principe se retrouver quelque part dans le dossier C:\Program Files . Une fois le téléchargement terminé, vous allez voir dans le dossier et surprise, le dossier est vide !

C’est une nouveauté de Vista, les utilisateurs ne sont plus administrateurs par défaut, mais utilisateurs avec des pouvoirs restreints par défaut. Cela les empêche entre autres de faire des conneries dans les dossiers système type  C:\Program Files  vu qu’ils sont partagés avec tous les utilisateurs et ne sont pas censés contenir de données, mais juste les exécutables des programmes.

Cependant afin d’éviter les messages ‘Accès refusé’ intempestifs du à des logiciels non encore mis à jours pour prendre en compte cette restriction (qui aurait dû être celle de XP, et même celle de 2000, soit-dit en passant), Vista crée un dossier dans le profil de l’utilisateur (donc accessible en écriture) qu’il fusionne de manière transparente avec le dossier C:\Program Files . Ainsi tous les fichiers téléchargés arrivent non plus dans C:\Program Files  qui reste propre, mais dans C:\Users\%USERNAME%\AppData\Local\VirtualStore\Program Files .

Il va sans dire que de ce fait, le fichier ne sera accessible que par le créateur.

ATI Radeon Mobility x1600

Au bout de 8 mois d’acharnement, enfin, j’ai réussi à faire fonctionner correctement le serveur X avec une carte graphique ATI Radeon Mobility X1600 et l’accélération graphique !! Tout ça parce que ATI est incapable de faire un tuto correct. Ceci est un compléments aux tutoriels que j’ai référencé dans la section Voir aussi.

L’installation des pilotes ATI requiert gcc 3.3. Chez moi ça ne compile pas, mais ce n’est pas grave, émergez au préalable le paquet libstdc++v3, cela va compiler les librairies de gcc 3.3, et cela sans plantage.
En ce qui concerne le noyau, il doit supporter le System V IPC et VM86.
Afin de bénéficier des dernières nouveautés ATI, ajoutez le paquets x11-drivers/ati-drivers ~x86 dans la liste des keywords, afin de démasquer les paquets encore marqués instables.
Normalement le reste devrait maintenant fonctionner.

Voir aussi

Adieu la pub MSN

Vous en avez marre des pub flash sur la fenêtre principale de MSN ? Tant mieux car moi aussi.

La pub est fournit par l’hôte rad.msn.com . Pour bloquer la pub (et laisser un magnifique fond blanc), allez dans les Options internet et mettez le site rad.msn.com  dans la zone des sites restreints. C’est une solution bon marché, il n’y a pas besoin d’un firewall.

Pingouin malade demande docteur

Suite à un crash de mon portable (disque illisible), j’ai dû me farcir une grosse réinstallation. J’en profite donc pour refaire un Gentoo en environnement virtualisé en utilisant l’hyperviseur VMWare Workstation 6. Comme je travaille sur un PC portable aux ressources très limitées et que je suis assez gourmand en nombres d’applications ouvertes, j’alloue arbitrairement 256Mo de mémoire vive à ma bête polaire. Quelle erreur ! Lors de certaines compilations, j’obtient des crashs du compilateur g++ sans aucune raison particulière. C’est d’autant plus étrange sachant que ce n’est pas ma première installation de Gentoo, c’est la première fois que je vois ce phénomène. Je remarque également des freezes : les programmes ne font plus rien pendant un certains temps avant de reprendre leurs tâches. J’ai au début pensé à une erreur des options de compilation du noyau, mais en regardant les ressources systèmes avec la commande ‘htop’, je vis qu’il me restait 5Mo de mémoire vive, sachant que je n’ai pas de swap. En augmentant la mémoire vive allouée à la machine virtuelle, je redémarre, je compile et tout se passe bien.

Conclusion, ne soyez pas trop radin avec Linux sur la RAM, sous peine de comportement très aléatoire. On pourra d’ailleurs remarquer qu’en idle, mon nux ne me laisse pas beaucoup de mémoire vive, alors qu’il n’y a rien qui tourne à par le daemon ssh. Il faut que je jette un coup d’oeil dessus.