ATI Radeon Mobility x1600

Au bout de 8 mois d’acharnement, enfin, j’ai réussi à faire fonctionner correctement le serveur X avec une carte graphique ATI Radeon Mobility X1600 et l’accélération graphique !! Tout ça parce que ATI est incapable de faire un tuto correct. Ceci est un compléments aux tutoriels que j’ai référencé dans la section Voir aussi.

L’installation des pilotes ATI requiert gcc 3.3. Chez moi ça ne compile pas, mais ce n’est pas grave, émergez au préalable le paquet libstdc++v3, cela va compiler les librairies de gcc 3.3, et cela sans plantage.
En ce qui concerne le noyau, il doit supporter le System V IPC et VM86.
Afin de bénéficier des dernières nouveautés ATI, ajoutez le paquets x11-drivers/ati-drivers ~x86 dans la liste des keywords, afin de démasquer les paquets encore marqués instables.
Normalement le reste devrait maintenant fonctionner.

Voir aussi

Adieu la pub MSN

Vous en avez marre des pub flash sur la fenêtre principale de MSN ? Tant mieux car moi aussi.

La pub est fournit par l’hôte rad.msn.com . Pour bloquer la pub (et laisser un magnifique fond blanc), allez dans les Options internet et mettez le site rad.msn.com  dans la zone des sites restreints. C’est une solution bon marché, il n’y a pas besoin d’un firewall.

Pingouin malade demande docteur

Suite à un crash de mon portable (disque illisible), j’ai dû me farcir une grosse réinstallation. J’en profite donc pour refaire un Gentoo en environnement virtualisé en utilisant l’hyperviseur VMWare Workstation 6. Comme je travaille sur un PC portable aux ressources très limitées et que je suis assez gourmand en nombres d’applications ouvertes, j’alloue arbitrairement 256Mo de mémoire vive à ma bête polaire. Quelle erreur ! Lors de certaines compilations, j’obtient des crashs du compilateur g++ sans aucune raison particulière. C’est d’autant plus étrange sachant que ce n’est pas ma première installation de Gentoo, c’est la première fois que je vois ce phénomène. Je remarque également des freezes : les programmes ne font plus rien pendant un certains temps avant de reprendre leurs tâches. J’ai au début pensé à une erreur des options de compilation du noyau, mais en regardant les ressources systèmes avec la commande ‘htop’, je vis qu’il me restait 5Mo de mémoire vive, sachant que je n’ai pas de swap. En augmentant la mémoire vive allouée à la machine virtuelle, je redémarre, je compile et tout se passe bien.

Conclusion, ne soyez pas trop radin avec Linux sur la RAM, sous peine de comportement très aléatoire. On pourra d’ailleurs remarquer qu’en idle, mon nux ne me laisse pas beaucoup de mémoire vive, alors qu’il n’y a rien qui tourne à par le daemon ssh. Il faut que je jette un coup d’oeil dessus.

Gene6FTP: partage réseau inaccessible

Gene6FTP Server n’arrive plus à synchroniser un utilisateur Active Directory. Les partages réseaux sont en accès refusés et pourtant vous avec tous les droits (WTF ?).

Dans le gestionnaire d’événements, vous verrez alors :

Dans ce cas, il faut faire un tour dans la base de registre et créer la valeur DWORD HKLM\SYSTEM\CurrentControlSet\Services\LanmanServer \Parameters\IRPStackSize  avec une valeur par défaut de 15 si inexistante, puis augmentez-la de 3 jusqu’à ce que ça marche.

Redémarrez l’ordinateur à chaque fois pour tester le changement.

Voir aussi

Installer le SP1 de Visual Studio 2005

L’installation du SP1 a dû vous poser problèmes… Cela parce que la taille du patch est très conséquente, signe que beaucoup de fichiers ont été changés. Il en résulte que lors de la vérification du package par Windows Installer, ce dernier atteint une limite fixé en dur qui empêche la suite de l’installation du service pack 1.

Pour y remédier, Microsoft a publié un patch QFE destiné à corriger ce problème.
Il existe un moyen plus propre et rapide ayant le même effet. Dans le registre, allez dans la section

, puis fixez la valeur DWORD PolicyScope à 1.
N’oubliez pas de remettre la valeur à zero ou de l’effacer après avoir appliqué le patch.

Voir aussi

Windows Installer se lance tout le temps

Un jour, je m’aperçois que pour tous les utilisateurs restreints, le lancement d’un logiciel de la suite Microsoft Office 2003 provoque celui de Windows Installer systématiquement, alors que tout se passe bien lorsqu’un compte ayant les privilèges administrateur est utilisé. Même soucis avec des produits Adobe.

Après avoir monitoré les activités au niveau du registre, j’observe des ACCESS DENIED  (accès refusés) localisés au niveau des sous-clés de HKEY_CLASSES_ROOT .

La solution consiste à réinitialiser les autorisations standards sur ces clés pour résoudre le problème.
En général :

Principal Autorisation
Administrators Full Control
SYSTEM Full Control
Users Read
RESTRICTED READ sur HKCR\CLSID seulement

Servez-vous de procmon de Sysinternals pour enregistrer et analyser toutes les activités au niveau de la base de registre et du système de fichiers.

Voir aussi

Pas de lag avec le mode PIO

Si comme moi, vous avez un lecteur optique branché en IDE et qui utilise encore le mode de transfert PIO (et ce malgré le fait que vous spécifiez Transfert DMA si disponible dans le gestionnaire de périphériques), vous avez pu remarquer que le PC devient horriblement lent lors de la gravure ou de la lecture d’un média. La musique devient saccadée, le mouvement de la souris n’est plus fluide ; bref une horreur.

Cela vient du fait que le mode PIO demande beaucoup d’interruptions et cela se traduit par des temps processeur important en faveur du lecteur, au détriment du reste du système et de ses applications.
Pour ceux qui ont un système multi-cœurs (ou multi-processeurs, c’est pareil), il est possible de supprimer ce lag en basculant toutes les interruptions sur un autre cœur dédié.

Solution 1 : éditer le fichier BOOT.INI

Pour cela, éditez le fichier BOOT.INI à la racine de la partition de boot et ajoutez le paramètre /INTAFFINITY  à la ligne de boot qui correspond à votre Windows. Cela donne chez moi :

Solution 2 : Reconfiguration du pilote

Il peut aussi être possible de réactiver le transfert en mode DMA en passant par le registre. Pour cela, allez dans la sous-clé HKLM\SYSTEM\CurrentControlSet\Control\Class\{4D36E96A-E325-11CE-BFC1-08002BE10318} puis cherchez la sous-clé qui correspond à votre contrôleur IDE (probablement 0001 ou 0002 respectivement pour le contrôleur primaire et le contrôleur secondaire), puis supprimez les clés MasterDeviceTimingModeAllowed et MasterIdDataCheckSum ( SlaveDeviceTimingModeAllowed et SlaveIdDataCheckSum si votre périphérique est branché en esclave).

Allez dans le gestionnaire de périphériques pour réactiver le DMA si possible :
devmgmt.msc -> Controller IDE ATA/ATAPI -> Primary/Secondary IDE Channel -> Paramètres avancés -> Périphérique (0 pour Maître, 1 pour Esclave) -> Transfert Mode = DMA si possible

Redémarrez l’ordinateur, puis consultez le gestionnaire de périphériques pour savoir si le DMA est revenu ou pas.

Désactiver l’hibernation sous Vista/Windows Server 2008

Depuis Windows Vista / Windows Server 2008, il n’y a plus d’interface graphique permettant de configurer l’hibernation. Le soucis, c’est qu’on a pas forcément des To d’espace disque à gaspiller pour cette fonctionnalité, surtout sur un PC portable avec un disque à plateaux pas des plus véloce (donc quand passer en hibernation prend 3 plombes).

Pas de problèmes, voici l’équivalent en ligne de commande pour désactiver l’hibernation et ainsi libérer x Go d’espaces disque (où x est la quantité de Go total de mémoire vive) : powercfg -HIBERNATE OFF .

Dédicace spéciale à mon école d’ingénieurs, qui a fait le choix d’un très bon modèle de PC portable, mais avec toutes les options au minimum 😀 (CPU sans les instructions de virtualisation, disque asthmatique,  2Go de RAM).

Note : oui j’utilise un OS serveur sur mon portable comme OS principal et non c’est pas déconnant du tout

EVENT 16386 NT to UNIX Password Sync Service

Je suis tombé sur l’event id 16386 aujourd’hui avec le message suivant :

C’est un message non bloquant mais qui doit être résolu pour des raisons de sécurité évidente. La solution est relativement simple :

  1. Ouvrir la console Identity Management for UNIX.
  2. Aller dans les propriétés de Password Synchronisation.
  3. Générer un nouveau mot de passe.
  4. done 😉

Voir aussi